Les Adinkra sont des symboles originaires du Ghana qui représentent des concepts ou des aphorismes. Ils ont été créés à l'origine par les peuples Akan.

Les Adinkra sont largement utilisés sur les tissus, en poterie, en sculpture sur bois et dans les logos. Ils sont souvent incorporés dans les murs ou d'autres pièces architecturales. Les adinkra sont généralement produits via la gravure sur bois ou la sérigraphie. Ils peuvent être utilisés pour communiquer des messages liés à la vie privée d'une personne ou de ceux qui l'entourent. Les symboles adinkra apparaissent sur certains poids-or Akan traditionnels, ainsi que gravés sur des tabourets à usage domestique ou rituel. Le tourisme a entraîné de nouveaux usages des Adinkra, sur des objets comme les t-shirts ou les bijoux. Ils sont également une inspiration fréquente pour les tatouages1.

Ces symboles ont une fonction décorative, mais représentent également des images porteuses de messages liés à la sagesse traditionnelle, à des aspects de la vie ou de l'environnement. Il existe de nombreux symboles différents, chacun lié à une signification spécifique voire à un proverbe. Selon les mots du philosophe ghanéen Kwame Anthony Appiah, ils étaient un moyen de « soutenir la transmission d'un ensemble complexe et nuancé de pratiques et de croyances ».

Les symboles Adinkra sont parfois considérés comme une forme d'écriture, réfutant l'idée que les peuples africains ne possédaient pas de système d'écriture avant leurs contacts avec les Européens.